Chiffres clés du regroupement ANTALISen temps réel
 
 
 
 
 
 
 
 
Chiffres clés du regroupement MBWSen temps réel
 
 
 
 
 
 
 
 

MBWS en 2020 : on intègre, on allège, on élague, on recapitalise...mais comme la COVID, les minoritaires sont encore là.

Les comptes de l'exercice 2020 reflètent le redressement de MBWS : réduction de la dette et corrélativement renforcement des Fonds propres par une importante augmentation de capital ayant dilué d'environ 50% les minoritaires, amélioration de la rentabilité même si le résultat net demeure déficitaire sur les activités poursuivies, intégration des réseaux commerciaux, réduction des coûts du siège...Mais l'action reste encalminée par la dépendance à 70% d'un groupe non coté ce qui laisse un flottant étroit et dont le devenir est incertain, une rentabilité qui demeure à retrouver dans le cadre d'un contexte qui a été fortement affecté. L'ASAMIS renouvelle sa confiance dans la poursuite du redressement et votera toutes les résolutions présentées à l'AG du 30 juin 2021.

Tags: 

Technip Energies, du « ANTALIS bis repetita » mais en mieux ?

L’ASAMIS trouve des similitudes entre le dossier Antalis et Technip Energies, à savoir un split entre deux sociétés et la présence de BPI France au capital mais la comparaison s’arrête là. Le groupe parapétrolier TechnipFMC a procédé la scission avec Technip Energies au mois de février. Cette opération devrait permettre au groupe de se désendetter via la monétisation de ses parts dans sa filiale Technip Energies. Le groupe était soumis à une période de blocage de ses 49% de part du capital qui a expiré ce 16 avril...

Tags: 

MBWS : MAIS A QUI FAIRE CONFIANCE ? CE QUE L’HISTOIRE DE MBWS NOUS APPREND

Le 16 février 2021, l'AMF a délivré publiquement ses conclusions d'une enquête qui a duré des années et proposé 36 M€ de sanctions. Elle a voulu ainsi faire un exemple mais a surtout frappé les esprits par sa lenteur et son incompétence. Notre article détaille "la récente esbrouffe de l’AMF pour occulter son impéritie" qui nous amène à ne pouvoir faire confiance à l'AMF pour défendre les actionnaires.
En reprenant l'historique des communiqués et infos de MBWS depuis 2014, l'article démontre combien les actionnaires ont été abusés par JNR et son équipe de 2014 à 2018.
Nous revenons sur le discours de Jean-Pierre Cayard à l'AG du 31 janvier 2019 où il a demandé et obtenu la confiance de 99% des actionnaires (!) et nous examinons les communiqués et décisions qui ont suivis pour aboutir à la situation actuelle : une entreprise assainie. En matière de confiance, les faits parlent plus fort que les paroles.
Toutefois l'intervention du docteur Cayard et ses remèdes ont été particulièrement coûteux pour les minoritaires...sans compter qu'ils continuent de vivre dans l'incertitude de l'issue finale : heureuse ou fatale ?

Tags: 

FAITES LE POINT AVEC NOUS : actualisez votre position !

Beaucoup d'adhérents à l'ASAMIS ont souscrit à l'augmentation de capital pour soutenir le redressement financier engagé et aussi pour abaisser leur PRU : SVP mettez à jour votre position pour que l'ASAMIS vous représente bien. (Nous pouvons vous aider si nécessaire à faire cette actualisation). Par ailleurs, nous faisons le point sur les dernières évolutions de la répartition actionnariale, des cessions d'activité et aussi nous nous interrogeons sur l'avenir stratégique de MBWS. L'ASAMIS demande une actualisation du plan stratégique et également que la COFEPP respecte le droit à l'information des actionnaires en rendant public ses comptes 2019.

Tags: 

Des milliers de minoritaires mettent en difficulté les fonds spéculatifs, vendeurs à découvert

Des milliers de minoritaires mettent en difficulté les fonds spéculatifs, vendeurs à découvert. Tous les médias racontent actuellement l’histoire GAMESTOP : la mobilisation de petits porteurs qui par leurs achats nombreux ont fait perdre à la bourse de New-York des milliards aux hedge funds spéculant à la baisse sur les actions de cette entreprise de jeux vidéos...

Tags: 

Quelles pourraient être vos motivations de participer à l’augmentation de capital en cours ?

Votre décision de participer à l'augmentation de capital devrait dépendre de plusieurs facteurs dont votre PRU et vos disponibilités...et aussi vos propres prévisions d'évolution du cours, de votre objectif de placement : court terme, moyen ou long terme, sans compter éventuellement votre volonté de soutenir financièrement la société...

Tags: 

MBWS : Les questions de l'ASAMIS à l'AGE du 30 nov pour comprendre des résolutions complexes et leur réelle finalité

Par ces questions, l'ASAMIS ne cherche pas seulement à comprendre mais à interpeller la direction de MBWS et aussi l'actionnaire majoritaire sur la finalité d'un ensemble de dispositions présentées comme nécessaires pour restructurer financièrement l'entreprise. Sur les treize résolutions proposées, onze concernent les modalités d'une augmentation de capital voulue complexe afin d'offrir à l'actionnaire principal, la COFEPP, de pouvoir optimiser son investissement. Mais quid des minoritaires et des détenteurs de BSA ?

Tags: 

MBWS : le TSUNAMI des AK à 120 M€ et perspectives

Les résolutions publiées le 27 octobre 2020 visent à donner les pleins pouvoirs au Conseil d’administration non seulement pour une AK à 100 M€ mais aussi pour d’autres opérations comme une AK sans DPS pour 12 M€ et une OPE pour 12 M€ et une opération de rémunération d’apports en nature également limitée à 10% du capital de la société, ceci toutefois dans un plafond de 120 M€ Cette vague va diluer les minoritaires et permettre à la COFEPP de faire toutes les opérations de capital nécessaires pour récupérer un déficit reportable d’environ 80 M€, voire 90 M€...

Tags: 

ANTALIS : l’AMF valide du « à la louche, on coupe la poire en deux »

L’AMF valide la justification en termes comptables de "la prise en compte de la moitié de cet abandon de créances (au titre d’une éventuelle synergie liée à l’opération) ". Quelle règle comptable justifie de ne pas prendre en compte la totalité d'un abandon de créances dont devraient, pourtant, bénéficier une société et ses actionnaires à la date dudit abandon de créances ? L'offre à 0,90 € demeure injustifiée et inéquitable mais maintenant vient l'heure du choix que chaque actionnaire devra faire lui-même : Apporter ou non.

Tags: 

SUSPENSION de COURS d’ANTALIS : un mois bientôt, POURQUOI ?

« Dans quelles circonstances la cotation d'un titre peut-elle être suspendue ? Une suspension de cotation se traduit par un arrêt temporaire de la cotation d'un titre sur le marché.
Elle vise à protéger le titre et à garantir la bonne circulation d'une information, à un moment donné, à l'ensemble des investisseurs...

Tags: 

Pages

S'abonner à ASAMIS RSS